Balade en Trio Majeur

C’est toujours un plaisir personnel et un pincement au cœur d’aller à Bédarieux, Terre de mon enfance où s’est aussi révélé, très jeune, ma passion pour la moto dans ce fief, haut lieu de rendez-vous motocyclistes tel que les championnats du Monde du Moto-cross et autres épreuves d’enduro, trial, rallye et course de côte de l’époque… Donc, j’étais fier à l’idée d’amener en Chef de file, mes copains du jour, Christian et Jean-Pierre.

C’est par un soleil printanier que nous nous sommes retrouvés ce dimanche de Pâques, avec l’envie d’avaler des km et quelques spécialités du coin, normal, la solennité commence ce jour, qui pour les catholiques marque la fin du jeûne. Trois gros Trails aux noms évocateurs ont laissés leurs empreintes et marqués nos rétines sur ces routes touristiques tout en virages et paysages variés, que la région révèle.

Le départ s’est fait plutôt roulant jusqu’à Sommières  pour ensuite contourner le Pic St Loup en direction de Viols le Fort, le pont du Diable à St Guilhem le désert et le Lac du Salagou.

Le tour du Salagou où les pistes de latérite rouge donnent envie d’aller coller ses pneus, nous enfonce progressivement dans un paysage sauvage, que certains d’entre nous vont surement apprécier lors de la prochaine sortie TT du 20 et 21 avril. Nous rejoignons Bédarieux et la place Cot sous les coups de midi pour un petit apéro yaourt avec le cousin, avant d’aller faire le plein de solide dans un petit resto.

On ne pouvait pas repartir sans aller au sommet du pic saluer la TANTAJO, bien que déjà, c’est peut-être le fils qui est venu nous embrasser lors de l’apéro costaud au bar…mais nous, on était venu pour s’émerveiller du panorama de la Tante.

Profitant du beau temps, je propose de monter plus au nord direction le barrage d’Avène puis le cirque de Tournemire où les motos peuvent également flirter avec un peu de chemins roulants histoire de dire qu’elles sont aussi faites pour cela. Roquefort nous toise à quelques encablures et il ne faudrait pas trop insister pour aller se payer une bonne tranche de cet onctueux fromage accompagné d’un bon vin mais il commence à se faire tard.

Le retour se fait par la Couvertoirade, le Caylar, St Pierre de la Fage, les belles gorges de la Vis, Ganges, Quissac où une bonne bière conclut notre trio du jour, JP rentrant sur Nîmes et nous vers Uzès.

Voilà, encore une belle virée même si sans faire injures à mes 2 copains, j’ai regretté le manque de participants pour cause de week-end Pascal.

Au total, une boucle sympathique de 492 km au départ de Laudun.

C’est bien connu, de tout temps, les hommes ont eu envie de mesurer leurs armes. Nous n’avons pas dérogé à la règle, sans hésiter à comparer nos engins…et même échanger nos montures pour apprécier le moteur plein de la BMW, l’ergonomie de la Super Ténéré et l’efficacité de la Transalp. C’est incroyable ce que propose cette dernière pour un budget plus que raisonnable….

La prochaine fois, si d’aventure nous choisissons d’y retourner, je n’hésiterai pas à vous proposer d’explorer plus à l’ouest, le massif du Caroux et les monts d’Espinouse à l’existence quasi confidentielle….

A bientôt,

Réponse de Jean-Pierre : « Sois sûr que pour la conquête de l’ouest, je chausserai mes bottes, j’enfourcherai ma belle et m’alignerai au départ. »

 

Voici quelques photos :